Le Tib' Tour !

21 juillet 2015

De Niagara à Toronto

Vendredi matin le réveil se fait tout en douceur au 26ème étage du Hilton, les enfants émergent tandis que Zaza est parti chercher le petit dej et que j'admire la superbe vue...



On active un chouille le mouvement et nous voila sur la promenade à 11h le long des chutes direction le bateau qui va nous conduire aux pieds de celles-ci. On enfile nos panchos qui ne seront clairement pas inutiles tant la puissance du phénomène projette sur toi des tonnes de flotte à la minute.



Le bateau s'approche d'abord des chutes américaines. Elles possèdent beaucoup de rochers et c'est pourquoi aucune personne qui a été assez folle pour vouloir les descendre n'en est sorti vivant. Les américains ont construit un promenade en escalier pour observer la cascade, petits bonhommes jaunes face à petits bonhommes roses !





Quelques instants plus tard le bateau s'approche, s'approche, s'approche encore (brrr) du fer à cheval canadien... C'est gigantesque et impressionnant, on se sent tout petit... La puissance du courant ici a permis à des nombreux tarés de réussir une descente et à s'en sortir vivant car les tourbillons en bas des chutes éloignent les corps des rochers et des bords dangereux. Un garçon de 7 ans a même survécu à une chute en 1960... Avec Fantine nous sommes sur le pont inférieur et les garçons sur le pont supérieur. On en prend plein les mirettes et nous sommes, évidement, tous trempés. C'est un chouette moment...





Après la croisière, nous allons nous sécher en nous baladant sur Clifton Hill, c'est une rue qui ressemble un peu Vegas, un peu à Disney mais on se prête au jeu. D'ailleurs en attendant la fin d'une averse nous passons 1 heure dans une salle de jeux d'arcade ! Puis nous allons déjeuner dans un burger et nous continuons la balade en repassant par le haut des chutes canadiennes...





Le spectacle en vaut le détour !



Retour à l'hôtel pour récupérer les bagages, puis taxi jusqu'à la gare (pour info il nous en a coûté à peine 12 dollars canadiens avant pourboire). Là bas une mauvaise nouvelle nous attend : le train qui doit arriver de New York pour Toronto aura au moins 2 heures de retard. Le chef de gare nous conseille de prend le car jusqu'à Burlington puis le train de banlieue jusqu'à Toronto, ce que nous faisons. Le voyage a été sans encombre et pas beaucoup plus long, malgré cela, ViaRail, la compagnie canadienne de chemins de fer, nous rembourse 50% de nos billets en crédit voyage ! Peut-être l'occas pour un voyage imprévu (on pense à un AR à Ottawa par exemple).



Arrivés à Toronto, nous sommes un peu déroutés par le mode de paiement du métro de Toronto : des jetons (Token) à jeter dans le tourniquet (comme en 1980...), ou encore des pass à gratter comme un jeu de la Française des jeux. De l'autre côté des tourniquets deux mecs dans leurs chaises d'arbitres observent que tu gruges pas. Les rames de métro sont, quant à elles, très propres et très larges.
Toronto accueille les Jeux Panaméricains et la ville est en éffervecence olympique ! On croise des délégations, t-shirts officiels sur le dos et pass en colliers.
(enfants fatigués)



Nous arrivons enfin devant ce qui sera notre maison pour une semaine, dans une belle avenue plein de jolies maisons à l'est du centre ville de Toronto et à une dizaine de stations de métro.
La notre semble être la plus moderne et une des pus jolies du voisinage ! Chouette ! L'intérieur est très grand, aménagé avec goût et un panier de bienvenue nous attend avec une carte pour les appels téléphoniques, du vin (pas bon), de la bière, des chips et du jus d'orange : de quoi faire notre premier apéro !

Nous mangeons des pâtes que nous trouvons dans le placard (!) il est déjà bien tard et nous nous écroulons tous vers 23h...

Samedi nous avons décidé de faire une autre journée off. Presque 3 semaines de voyage dans les pattes, on aspire juste à se reposer un chouille et buller. On part faire les courses avec Zaza dans le supermarché tout proche, on déjeune de bons bagels et puis... une petite catastrophe : un toilette se bouche au 1er et l'eau dégouline de l'étage supérieur par le faux plafond sur le salon en bas ! Quelques minutes de grosse panique, on trouve enfin l'arrivée d'eau et on écope et on éponge le tout, on fait sécher les coussins du canapé et on vide les casseroles placées ça et là par les enfants (super réactifs sur le coup). On est un peu refroidit et sonné par cette déconvenue... Quand on échange notre maison avec quelqu'un c'est pas tout à fait comme-ci on la louait, on se sent beaucoup plus responsable, comme avec la maison d'un pote quoi. Et en même temps on est halluciné par la facilité avec laquelle les wc se bouchent sur ce continent ! Ca nous est arrivé plusieurs fois depuis 3 semaines !!! D'après notre pote David, c'est une habitude à prendre... Ok !







Le reste de la journée se passera, néanmoins, super bien, avec la visite de Cathy la charmante petite voisine pour s'assurer que tout va bien et nous prévenir qu'elle fera la nouba avec sa famille toute la nuit (et en effet... :p) puis un petit apéro le soir dans le jardin, une série et au lit !

Mona


Twitter Facebook
Message précédent Message suivant

Vos commentaires :

4+5=

Soyez le premier à nous laisser un commentaire !